Galerie

Votons-nous en 1997, comme en 2002, comme en 2007 ?

Notre territoire témoigne d’un solide ancrage à Droite
À Bois-Colombes, La Garenne-Colombes et Courbevoie, les résultats de l’élection présidentielle témoignent d’un solide ancrage de notre territoire à droite. La campagne des législatives s’inscrit dans cette continuité. Le député sortant brigue un nouveau mandat. Mais votons-nous en 2012 comme en 2007, en 2002 et en 1997 ?
Les aléas économiques pèsent sur nos certitudes
Nos villes restent relativement préservées par la crise. Pourtant, chacun mesure les difficultés du quotidien : poids des dépenses pour notre logement, hausse du coût de la vie, insertion des jeunes diplômés, recherche d’emploi qui s’éternise, retraites modestes, parcours du combattant pour faire garder nos enfants, déconvenues dans les transports en commun… Les aléas économiques pèsent sur nos certitudes et nos projets. La crise et les espoirs déçus prennent le pas sur l’optimisme de beaucoup d’entre nous.
En mars 2011, les Courbevoisiens ont choisi un conseiller général de Gauche. Le 6 mai, les Français ont élu un président socialiste. Plus d’un Français sur trois a voté pour un parti extrême. Dès lors, nos responsables politiques ont-ils su expliquer les enjeux de ces scrutins ?
Les solutions d’hier ne sont pas celles de demain
Le député sortant occupe son siège depuis 15 ans. Il cumule ce mandat avec celui de Maire de Courbevoie et sollicite un quatrième mandat, à 71 ans. Son activité parlementaire reste discrète. Il a voté mécaniquement les projets de loi de la majorité et a pris de timides initiatives en faveur de l’emploi des seniors. Il est invisible sur le plan national alors que notre circonscription héberge le premier centre d’affaires Européen.
Retrouvons confiance dans l’action politique
Si vous m’accordez vos suffrages, je vous propose d’incarner une politique de la Droite et du Centre efficace et pragmatique. Pour agir sur le cours de nos vies, mesurons les liens étroits qui unissent les enjeux nationaux avec nos priorités locales. La situation difficile de la France exige une présence combative à l’Assemblée nationale. Je me consacrerai à ce mandat, avec passion et enthousiasme. Je serai à l’écoute de mes concitoyens, notamment les plus fragiles. Je défendrai les intérêts de nos quartiers, aux côtés des élus locaux et des associations dans toute leur diversité. Je voterai en conscience, pour défendre vos intérêts et mes convictions, sans complaisance partisane. Je travaillerai en direct avec le plus grand nombre, en utilisant des outils modernes de démocratie participative.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s